HOMMAGES À MES ANCIENS ÉTUDIANTS

À vous tous qui furent mes étudiants dans vos jeunes années, laissez-moi vous léguer un message simple et grand à la fois, une vérité malheureusement absente des programmes et qui pourtant me semble tellement riche en promesses de vie. Pour ceux qui me connaissent un peu plus et qui ont eu la joie de disserter à ce sujet, vous aurez compris qu'il s'agit de la grandeur du silence, cette rarissime valeur, que le sage définissait ainsi à ses disciples : "Le bruit ne fait pas de Bien et le Bien ne fait pas de bruit.":

  • Le silence est l'ami de la vérité. Il vient au cœur de la journée, quand le Soleil éclaire avec majesté la source de tous les sons, qu'il s'agisse du délicat chant des oiseaux, du murmure discret des branches sous le vent ou du son languissant de la vague du lac.
  • Le silence est roi dans la nuit quand tout s'arrête et que l'esprit interroge la matière. Il s'harmonise avec la nature et affirme son désaccord avec les bruits de l'homme. Il reste au plus profond de l'âme qui cherche. Il est doux et suave, mais à la fois terrible quand il nous sépare de la personne aimée.
  • Le silence est l'ami de la vérité, car, dans son somptueux habit d'harmonie et de paix, il guide celui qui s'égare, donne des yeux à l'aveugle de l'âme et chante dans le cœur de tous l'hymne de la véritable connaissance.
  • Le silence est l'ami de la vérité, car il sait arracher de  l'esprit les insidieuses épines de la matière pour mieux le rapprocher de sa véritable essence.
  • Le silence est le prix de l'évolution. Il est l'absence de tout et en même temps le commencement et l'aboutissement du Tout. Il libère la conscience des mensonges de la dualité intellectuelle qui sans cesse oppose les antonymes apparents d'une même vérité, pour nous faire gravir les marches de l'intuition, clef de la vraie connaissance.
  • Le silence est l'absence de sons. Cruel oxymoron que de vouloir le décrire en utilisant des mots! Il nous faut l'approcher par le lien subtil de l'éther et c'est dans ce chemin sacré qu'il nous conduit à Dieu.

Que le silence est beau dans toute sa pureté! Il est l'apothéose de la grande équation, celle où le Trois devient Un, symbolisant l'ascension des âmes vers la symbiose avec le Tout.

  • Pour Toi, l'étudiant de tous les âges, le silence représente la victoire cognitive. Il laisse la pensée s'exprimer avec grande clarté et la guide dans le labyrinthe de l'abstraction:
  • Pour Toi, l'âme révoltée par les vicissitudes de la vie, il est le moyen adéquat de retrouver la paix.
  • Pour Toi, dont le cœur a été trop durement ébranlé, il est la clef de l'amour retrouvé.
    Pour Toi, qui ne croîs plus en rien, il est le déclic de l'unité avec la Vérité Divine.

Il est enfin la source de toute inspiration, aussi bien celle qui permet au scientifique d'élaborer de géniales théories que celle qui conduit le musicien à composer d'envoûtantes symphonies ou l'artiste à créer d'immortels chefs d'œuvre.


PS - Je laisse sur la toile quelques souvenirs qui ne manqueront de vous rappeler certains moments : les consignes données à la rentrée, les palmarès, vos succès à l'Expo-Sciences et au Concours National de Chimie, et le registre des notes au cours de la dernière année où je fus à votre service.

Puissiez-vous découvrir à chaque instant les grandes richesses de la vie!